Le chocolat devient thérapeutique

Les bénéfices santé prêtés au chocolat donnent naissance à de véritables chocolats thérapeutiques.

Et si, pour prendre soin de vos yeux, vous preniez chaque jour un carré de chocolatZared? Un nom inspiré des études Areds (Age-related eye disease study), publiées en 2001 et 2013, qui ont montré qu’il était possible de réduire de 25% en cinq ans le risque d’avoir une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) grâce à des antioxydants, vitamines et minéraux. L’idée ingénieuse du laboratoire Nicox, qui commercialise Zared, a été d’introduire ce cocktail bénéfique pour l’oeil… dans du chocolat. Nul doute qu’il soit plus facile de se convaincre d’avaler un carré de chocolat plutôt d’une poignée de gélules!

Le chocolat à lui seul possède bien des vertus. Le Pr Christian Cabrol, pionnier de la chirurgie cardiaque, en résume les bienfaits dans la préface du récent Comment se soigner avec le chocolat (Editions du Rocher): «Sa teneur élevée en sucres est un apport énergétique essentiel pour notre activité physique et intellectuelle, ses graisses nécessaires sont insaturées, évitant l’encrassement de nos artères, ses sels minéraux, ses oligoéléments et ses vitamines sont indispensables aux réactions chimiques complexes de notre organisme, ses toniques (caféine-théobromine), ses antidépresseurs (sérotonine) et ses polyphénols, merveilleux protecteurs de nos vaisseaux.»

Bénéfiques oméga-3

Un livre qui devrait rassurer tous les amateurs de cet or brun, et peut-être même donner envie de goûter l’omegachoco (www.omegachoco.com), mis au point par le chocolatier d’Availles-en-Châtellerault (Vienne) en ajoutant des acides gras particulièrement bénéfiques pour la santé, les oméga-3. L’auteur assure que tels qu’ils sont formulés dans sa recette, et à condition de conserver le chocolat entre 16 et 18°C à l’abri de l’humidité et de la chaleur, les oméga-3 ne s’oxydent pas. Avantage supplémentaire des oméga-3, ils réduiraient les fringales et les envies pulsionnelles de sucré.

Attention toutefois, car la consommation de chocolat doit être modérée. N’oublions pas qu’une plaque entière contient environ 500 Kcal (près d’un quart de la ration calorique quotidienne nécessaire, tout compris!). Il serait donc sage de se limiter à une tablette par semaine. Sans oublier que la plupart des bénéfices du chocolat concernent le noir, tandis que le chocolat au lait (et dans une moindre mesure le blanc) contient du sel susceptible de retentir sur l’équilibre d’hypertendus, insuffisants cardiaques ou rénaux. Il est donc à éviter.

Chocolat noir et diabète

En revanche, le chocolat (toujours modérément) peut-être consommé par des enfants souffrant de diabète, car son index glycémique est bas (c’est-à-dire qu’il fait peut grimper le taux de sucre dans le sang), il n’est d’ailleurs pas idéal pour lutter contre une hypoglycémie (baisse anormale du taux de sucre dans le sang). «On peut aussi conseiller de privilégier le chocolat noir par rapport au chocolat lait. Le chocolat noir contient moins de glucides que le chocolat au lait, mais plus de lipides», explique au Figaro le Dr Carine Choleau, chargée des missions scientifiques de l’Aide aux jeunes diabétiques.

Enfin, n’oubliez pas que l’organisme des chiens et des chats ne supporte pas le chocolat (il leur manque un enzyme pour détruire la théobromine) qui est toxique pour eux, voire mortel en grande quantité. Pour que les fêtes ne tournent pas au drame.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>