Le magnésium :

Le magnésium est un minéral essentiel à l’organisme puisqu’il participe à un nombre important de réactions métaboliques, notamment avec l’intervention du calcium, du potassium et du sodium, avec lesquels il se combine. Il assure la santé des os et des dents, ainsi que celle des muscles et du foie. Le magnésium joue aussi un rôle clé dans la transmission nerveuse et dans la relaxation des muscles après leur contraction. Présent dans nos cellules, le magnésium est indispensable à la régulation des taux de glucose (sucre dans le sang) et celui des lipides sanguins ainsi qu’au maintien d’un rythme cardiaque régulier (1).

Le magnésium contribue :

 

– à réduire la fatigue
– à l’équilibre électrolytique
– à un métabolisme énergétique normal
– au fonctionnement normal du système nerveux
– à une fonction musculaire normale
– à une synthèse protéique normale
– à des fonctions psychologiques normales
– au maintien d’une ossature et d’une dentition normale

Il joue également un rôle dans le processus de division cellulaire (2) (3)

En France, on recommande un apport journalier estimé à 6 mg par kg de poids corporel, soit environ 300 mg/jour pour un adulte. Il faut savoir que les aliments raffinés sont presque totalement dépourvus de magnésium. En cas de carence soupçonnée ou de coup de déprime, de fatigue ou de troubles du sommeil, une cure de magnésium sous forme de compléments peut être envisagée. Sachez néanmoins que le magnésium est bien mieux assimilé sous forme alimentaire (1).

 

Le phosphore :

Le phosphore est le minéral le plus abondant de l’organisme, après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. Il participe à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Le phosphore est aussi l’un des constituants des membranes cellulaires (1).

Le phosphore contribue :

– à un métabolisme énergétique normal
– au fonctionnement normal des membranes cellulaires
– au maintien d’une ossature et d’une dentition normale (2) (3)

 

Le cuivre :

Le cuivre joue un rôle de constituant dans de nombreux enzymes. Il est aussi impliqué au niveau du métabolisme du fer, principalement dans la synthèse de l’hémoglobine. Finalement, le cuivre joue un rôle dans les défenses contre les radicaux libres et le métabolisme de l’énergie et participe à la production de collagène (1).

Le cuivre contribue :

– au maintien de tissus conjonctifs normaux
– à un métabolisme énergétique normal
– au fonctionnement normal du système nerveux et du système immunitaire
– à la pigmentation normale de la peau et des cheveux
– au transport normal du fer dans l’organisme
– à protéger les cellules contre le stress oxydatif (2) (3)

 

Le manganèse :

Le manganèse est un nutriment essentiel à la formation des os. Il a également un rôle au niveau des réactions liées au métabolisme des acides aminés, des glucides et du cholestérol. Un faible pourcentage du manganèse consommé est absorbé par le corps. Il contribue entre autres à la prévention des dommages causés par les radicaux libres. Il intervient aussi, indirectement, dans une douzaine de processus métaboliques (1).

Le manganèse contribue :

– à un métabolisme énergétique normal
– au maintien d’une ossature normale
– à la formation normale de tissus conjonctifs
– à protéger les cellules contre le stress oxydatif (2) (3)

 

Le Fer :

Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, des hormones et des neurotransmetteurs (messagers de l’influx nerveux) (1).

Le fer contribue :

– à une fonction cognitive normale
– à un métabolisme énergétique normal
– à la formation normale de globules rouges et d’hémoglobine
– au transport normal de l’oxygène dans l’organisme
– au fonctionnement normal du système immunitaire
– à réduire la fatigue

Il joue un rôle dans le processus de division cellulaire (2) (3)

 

Le zinc :

Le zinc joue un rôle important dans la croissance et le développement de l’organisme, dans le système immunitaire (notamment la cicatrisation) ainsi que dans les fonctions neurologiques et reproductives (1).

Le zinc contribue :

– à un métabolisme acido-basique et glucidique normal
– à une fonction cognitive normale
– à la synthèse normale de l’ADN
– à une fertilité et une reproduction normales
– au métabolisme normal des macronutriments et des acides gras
– au métabolisme normal de la vitamine A
– à une synthèse protéique normale
– au maintien d’une ossature normale
– au maintien de cheveux et d’ongles normaux
– au maintien d’une peau normale
– au maintien d’un taux normal de testostérone dans le sang
– au maintien d’une vision normale
– au fonctionnement normal du système immunitaire
– à protéger les cellules contre le stress oxydatif

Il joue un rôle dans le processus de division cellulaire (2) (3)

 

Le potassium :

Le potassium sert à équilibrer le pH du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. Il facilite la contraction des muscles, dont le coeur, et participe à la transmission de l’influx nerveux (1).

Le potassium contribue :

– au fonctionnement normal du système nerveux
– à une fonction musculaire normale
– au maintien d’une pression sanguine normale (2) (3)

 

L’absence de sodium :

La réduction de la consommation de sodium contribue au maintien d’une pression sanguine normale (2) (3)

(1) Source : passeportsanté.net (site labellisé HON, Health On the Net, HAS, Haute Autorité de Santé)
(2) Source = 25.5.2012 Journal officiel de l’Union européenne L 136/1 RÈGLEMENT (UE) N o 432/2012 DE LA COMMISSION du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles (Texte présentant de l’intérêt pour l’EEE) + 2012R0432-FR-27.01.2015-003.001
(3) L’allégation ne peut être utilisée que pour une denrée alimentaire qui est au moins une source de fer au sens de l’allégation SOURCE DE ou riche en [NOM DES VITAMINES] ET/OU [NOM DES MINÉRAUX] définie dans l’annexe du règlement (CE) no 1924/2006.
Les informations ci dessus ne valent que dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain.