Category Archives: Le chocolat

Le chocolat c’est bon, mais comment et pourquoi ?

C’est le jour ou jamais pour tendre l’oreille ! Que pouvait-on espérer de mieux devant nos œufs et cloches de Pâques ? Un médecin cancérologue nous dit « comment se soigner avec le chocolat ». Attention, on ne s’emballe pas trop vite quand même…

Pour une fois qu’un médecin ne nous ordonne pas d’ingérer une cuillère d’huile de foie de morue à jeun dès potron-minet, on lui en saura gré. Pourtant, en ce jour de Pâques, plantés devant nos alléchantes poules chocolatées potentiellement gavées de graisse végétale, dont celle de palme, (ça coûte moins cher que la graisse de cacao?!), il va falloir freiner nos ardeurs car on ne trouvera pas là de carte blanche pour bâfrer, la conscience tranquille.

1. Du noir, sinon rien. D’abord, au risque d’en désespérer certains, il y a chocolat et chocolat. Et le bon, pour le professeur Henri Joyeux, c’est le « noir fortement concentré », « sans lait, sans huile de palme, sans sucre ajouté ». Et ne lui parlez pas de pâte à tartiner?! Il vient de publier, avec son ami maître- chocolatier Jean-Claude Berton, un livre au titre accrocheur : Comment se soigner avec le chocolat(Éditions du Rocher), où il salue les vertus de cette fève que Christophe Colomb, n’ayant pas le nez fin pour tout, a prise pour une crotte de chèvre, laissant à Cortès la gloire de l’introniser à la cour d’Espagne.

Henri Joyeux garde encore « le goût dans la tête » du chocolat au lait qu’il buvait, enfant. « Puis vers 14-15 ans, on avait droit au café au lait, ce qui n’a pas de sens. Je me suis remis au chocolat grâce à Jean-Claude Berton. » Il l’a croisé lors d’une conférence à Namur où le maître-chocolatier lui a tendu un demi-carré de son « omégachoco® », du chocolat bio et artisanal, et l’a converti illico. Depuis, le cancérologue vante cette alliance de l’oméga 3 de la graine de lin concassée (« cet acide gras essentiel, très important pour le cerveau, dont nous manquons cruellement et la fibre favorisant par ratissage l’évacuation digestive ») avec du chocolat bio à 70 %.

2. On ne « croque » pas le chocolat?! Alors, si le chocolat compte, la manière de le déguster, encore plus. Le professeur invite à ne pas écouter les publicitaires qui nous incitent à « croquer » le chocolat. Tout juste bon à nous faire sombrer dans une addiction, guère bénéfique pour notre silhouette. « Si les 100 grammes de la tablette y passent, c’est 500 calories, soit un tiers de la ration calorique quotidienne. Donc modération. » Soupirs de l’assemblée… Précieux conseil : « Laisser fondre le carré de chocolat entre la joue et la gencive pendant trois à cinq minutes. »

3.  On a droit à combien de carrés alors ? « Minimum un carré matin et soir, et maximum deux carrés matin et soir pour les personnes âgées. » Lui prend chaque matin une « grosse cuillerée à soupe de poudre de chocolat noir à 70 % bio dans un grand bol », sucré avec du miel et « deux carrés d’omégachoco® » (p’tit coup de pub au passage) « presque tous les jours après son bon petit café de 13 h 30 » : « Mon palais des saveurs est envahi par le goût et l’odorat : plaisirs?! ».

4.  Au fait, c’est bon pour quoi, le chocolat ? « Le chocolat noir concentré à 70 % contient au moins huit molécules utiles à notre santé. » En bataille : des polyphénols antioxydants agissant contre le vieillissement et pour le bien-être, des euphorisants, de la caféine (plus que dans le café) salutaire de bon matin (« Un bon chocolat, sucré avec du miel, me réveille mieux que le café »), des stimulants de l’activité cérébrale (d’où des migraines si on abuse du chocolat), de l’anandamide qui signifie en sanscrit « béatitude » (tout un programme?!), des antidépresseurs… « Le chocolat est bien meilleur pour les petites déprimes que tous les antidépresseurs qui, en plus, favorisent plus tard Alzheimer ». Ah, et il a aussi des vertus aphrodisiaques. « Marié avec un bon verre de vin bio rouge, c’est la totale », assure-t-il.

Le professeur enchaîne sur la batterie de minéraux que nous prodigue le chocolat : le potassium bon pour le cœur, le phosphore utile aux neurones, du calcium pour nos os, du magnésium précieux pour l’équilibre nerveux et les muscles. Généreux, il livre aussi des oligo-éléments essentiels : du fer contre l’anémie, du cuivre pour les ongles et cheveux, du zinc pour mieux cicatriser, du sélénium lié à la vitamine E et du manganèse pour la peau.

Sûr qu’on ne regardera plus notre poule de Pâques du même œil.

Florence Chédotal

Source : http://www.lamontagne.fr/paris/loisirs/bricolage-maison/2015/04/05/le-chocolat-c-est-bon-mais-comment-et-pourquoi_11392668.html

Le chocolat devient thérapeutique

Les bénéfices santé prêtés au chocolat donnent naissance à de véritables chocolats thérapeutiques.

Et si, pour prendre soin de vos yeux, vous preniez chaque jour un carré de chocolat Zared? Un nom inspiré des études Areds (Age-related eye disease study), publiées en 2001 et 2013, qui ont montré qu’il était possible de réduire de 25% en cinq ans le risque d’avoir une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) grâce à des antioxydants, vitamines et minéraux. L’idée ingénieuse du laboratoire Nicox, qui commercialise Zared, a été d’introduire ce cocktail bénéfique pour l’oeil… dans du chocolat. Nul doute qu’il soit plus facile de se convaincre d’avaler un carré de chocolat plutôt d’une poignée de gélules!

Le chocolat à lui seul possède bien des vertus. Le Pr Christian Cabrol, pionnier de la chirurgie cardiaque, en résume les bienfaits dans la préface du récent Comment se soigner avec le chocolat (Editions du Rocher): «Sa teneur élevée en sucres est un apport énergétique essentiel pour notre activité physique et intellectuelle, ses graisses nécessaires sont insaturées, évitant l’encrassement de nos artères, ses sels minéraux, ses oligoéléments et ses vitamines sont indispensables aux réactions chimiques complexes de notre organisme, ses toniques (caféine-théobromine), ses antidépresseurs (sérotonine) et ses polyphénols, merveilleux protecteurs de nos vaisseaux.»

Bénéfiques oméga-3

Un livre qui devrait rassurer tous les amateurs de cet or brun, et peut-être même donner envie de goûter l’omegachoco (www.omegachoco.com), mis au point par le chocolatier d’Availles-en-Châtellerault (Vienne) en ajoutant des acides gras particulièrement bénéfiques pour la santé, les oméga-3. L’auteur assure que tels qu’ils sont formulés dans sa recette, et à condition de conserver le chocolat entre 16 et 18°C à l’abri de l’humidité et de la chaleur, les oméga-3 ne s’oxydent pas. Avantage supplémentaire des oméga-3, ils réduiraient les fringales et les envies pulsionnelles de sucré.

Attention toutefois, car la consommation de chocolat doit être modérée. N’oublions pas qu’une plaque entière contient environ 500 Kcal (près d’un quart de la ration calorique quotidienne nécessaire, tout compris!). Il serait donc sage de se limiter à une tablette par semaine. Sans oublier que la plupart des bénéfices du chocolat concernent le noir, tandis que le chocolat au lait (et dans une moindre mesure le blanc) contient du sel susceptible de retentir sur l’équilibre d’hypertendus, insuffisants cardiaques ou rénaux. Il est donc à éviter.

Chocolat noir et diabète

En revanche, le chocolat (toujours modérément) peut-être consommé par des enfants souffrant de diabète, car son index glycémique est bas (c’est-à-dire qu’il fait peut grimper le taux de sucre dans le sang), il n’est d’ailleurs pas idéal pour lutter contre une hypoglycémie (baisse anormale du taux de sucre dans le sang). «On peut aussi conseiller de privilégier le chocolat noir par rapport au chocolat lait. Le chocolat noir contient moins de glucides que le chocolat au lait, mais plus de lipides», explique au Figaro le Dr Carine Choleau, chargée des missions scientifiques de l’Aide aux jeunes diabétiques.

Enfin, n’oubliez pas que l’organisme des chiens et des chats ne supporte pas le chocolat (il leur manque un enzyme pour détruire la théobromine) qui est toxique pour eux, voire mortel en grande quantité. Pour que les fêtes ne tournent pas au drame.

Source : https://www.lessymboles.com/le-chocolat-devient-therapeutique/

Omegachoco : un chocolat enrichi en omega 3 bon pour la santé cardiovasculaire

Deux chocolatiers de Châtellerault dans la Vienne, présentent au Salon du Chocolat qui se tient en ce moment même à Paris (et jusqu’à demain), l’Omégachoco, un chocolat qui comme son nom l’indique, est enrichi en oméga 3* et qui permettrait donc, d’améliorer le fonctionnement cardio-vasculaire des gourmands.

Depuis trois ou quatre ans, on constate que les fabricants et les marques de chocolat commencent à orienter une partie de leur communication vers la mise en avant de produits à base de cacao, ingrédient aux propriétés bénéfiques pour la santé.

En effet, le chocolat noir est naturellement riche en antioxydants (polyphénols) qui contribueraient à ralentir le processus de vieillissement, à améliorer le système cardiovasculaire et protégeraient notre corps des agressions extérieures telles que la pollution, le tabac, l’abus d’alcool, le stress ou encore l’exposition aux ultraviolets.

C’est dans cet esprit « chocolat santé », que deux artisans chocolatiers, MM. Berton et Tournon aidés par Jean-François Vilette, médecin nutritionniste, viennent de lancer l’Omégachoco, une tablette de chocolat dont la conception a duré neuf mois et qui aurait le pouvoir d’améliorer notre fonctionnement cardiovasculaire, indique une récente dépêche de l’AFP.

Ce nouveau chocolat pourrait donc entrer dans la catégorie des alicaments (contraction entre aliment et médicament). Il contient en effet 15% de graines de lin riches en oméga 3 et 70% de cacao. Ainsi, en plus des antioxydants présents naturellement dans le chocolat, les oméga 3 (acides gras essentiels très prisés par les quinquas et plus) permettraient de leur côté d’améliorer la santé cardiovasculaire des consommateurs. …/…


« Le produit est exceptionnel sur le plan nutritionnel. Dans une plaque de 100 grammes vous trouvez 2 grammes d’oméga 3, soit l’apport journalier recommandé. De plus, il contient moins de glucides qu’un chocolat normal » indique le docteur Tournon dans la dépêche AFP.

Ce chocolat est vendu dans les deux magasins de l’artisan à Châtellerault et devrait prochainement être disponible dans les boutiques bio et de diététiques. Le chocolatier travaille actuellement à l’élaboration d’un produit similaire mais avec du chocolat blanc ou au lait.

Naturellement, alors que les principaux pays occidentaux sont de plus en plus touchés par l’obésité –même chez les seniors-, il convient de faire attention. Certains spécialistes estiment même qu’il est dangereux de communiquer sur les aspects « santé » du chocolat. « Laisser entendre que le chocolat serait bénéfique à la santé est risqué », observe Bonnie Liebman, directrice de la nutrition au Centre scientifique d’intérêt public, un organisme de recherche indépendant basé à Washington.

D’autres soulignent que « c’est un peu comme le vin rouge. On sait qu’il peut avoir des effets bénéfiques sur la santé à très petites doses. En revanche, dès que l’on dépasse la mesure, alors les effets nocifs de l’alcool prennent le dessus». Pour plus de sûreté et pour ne pas se priver d’un petit plaisir bien mérité… à consommer avec modération.

Source : http://www.senioractu.com/Omegachoco-un-chocolat-enrichi-en-omega-3-bon-pour-la-sante-cardiovasculaire_a6216.html

OMEGACHOCO, BIO ET ÉQUITABLE ET TELLEMENT BON, RECOMMANDÉ PAR MR ET MME JOYEUX

PHOTO-OMEGACHOCOOMEGACHOCO® est un nouveau chocolat plaisir pur cacao issu d’une démarche équitable avec nos partenaires, tout au long de la filière, en particulier avec les producteurs des matières premières. Il est fabriqué artisanalement à partir d’une recette inédite, avec des ingrédients soigneusement sélectionnés : 70% minimum de fèves de cacao, sucre de canne et graines de lin, tous certifiés issus de la culture biologique. Sa teneur en glucides est moins importante que celle d’un chocolat normal.

Des études confirment qu’en plus de ses qualités gustatives indiscutables, il apporte des bienfaits à notre corps. Pour tout cela, OMEGACHOCO® est un aliment santé et sans gluten. 

Les bienfaits des bons acides gras omega 3 pour le cerveau et le coeur.

 

OMEGACHOCO_CHOCOLATERIE_JEAN-CLAUDE_BERTON-(6)

Les omégas 3 sont indispensables à notre santé, leurs bienfaits pour le corps ne sont plus à démontrer. Ils permettent de lutter contre le stress, l’anxiété ; ils ont en outre un effet bénéfique sur la mémoire, sur l’équilibre émotionnel et sur de nombreux troubles de l’humeur. Le rapport de juin 2003 de l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) sur les Oméga 3 fournit les éléments scientifiques sur lesquels s’appuyer pour appréhender le bien fondé des allégations relatives aux acides gras oméga 3.

Nota : Allégation nutritionnelle : On appelle allégation nutritionnelle, une mention qui, inscrite sur l’emballage d’un produit, affirme, ou suggère qu’un aliment possède des caractéristiques particulières liées à sa composition ou à ses propriétés nutritionnelles. Ces allégations sont soumises à une stricte réglementation: impossible d’affirmer si l’on ne respecte pas les valeurs et les règles établies.

OMEGACHOCO® naturellement riche en bon acides gras Oméga 3


Il possède un profil lipidique des plus intéressant puisque le rapport Oméga 6 sur Oméga 3 est de moins de un : 0,6, c’est fabuleux et il ne s’oxyde pas. Les produits à connotation santé, enrichis en Oméga 3, possèdent en moyenne un rapport Oméga 6 sur Oméga 3 seulement de quatre, la graine de lin est concassée par un procédé unique, pour libérer l’oméga 3 et le rendre assimilable par notre organisme et en le protégeant avec les anti-oxydants de ce cacao particulier.

Un chocolat riche en anti-oxydant, en polyphénols et en magnesium.

Les bons acides gras Oméga 3 s’oxydent rapidement lorsqu’ils sont exposés à l’oxygène, la lumière, la chaleur et l’humidité. OMEGACHOCO®protège naturellement ses omégas 3 de l’oxydation et du vieillissement de nos cellules grâce à son cacao riche en anti-oxydant, polyphénols, tanins et magnésium. Le mode de conservation idéal d’OMEGACHOCO® est entre 16 et 18°C à l’abri de l’humidité et de la chaleur.

Le beurre de cacao a la particularité de blanchir lors de changements brusques de températures. Il permet de vous prévenir lorsque les conditions de conservation n’ont pas été respectées mais ce n’est pas pour cela que l’oméga 3 sera oxydé.

Des fibres solubles et insolubles pour le transit et des protéines en plus.

OMEGACHOCO® facilite un bon transit intestinal très important pour notre équilibre santé grâce à une teneur intéressante en fibres dans les fèves de cacao en plus des graines de lin, surtout pas entières car elles pourraient provoquer des dégâts dans votre organisme. OMEGACHOCO® contient 11 % de protéines végétales, contre 5 % dans la moyenne des chocolats.

PROFITEZ DE SES BIENFAITS NATURELS !


Il n’est donc plus à démontrer qu’OMEGACHOCO® est exceptionnel sur le plan nutritionnel. Ce chocolat pur cacao, sans lécithine de soja et avec une teneur réduite en glucides par rapport à un chocolat classique, diminue le stress oxydatif, apporte plaisir et santé à votre corps. Ainsi, nous recommandons une consommation de 4 carrés d’OMEGACHOCO® par jour (avec le café, au petit déjeuner, en collation pour les enfants sur une tartine, dans les moments plaisirs par exemple).

OMEGACHOCO ® médaille d’or au salon international de Genève classe alimentation santé hygiène.Medaille_dorINCOMPARABLE !

Après avoir pris connaissance d’Omégachoco, les consommateurs, les jurys et les professionnels ont apportés de multiples commentaires tels que :

« Un chocolat généreux »

« Un chocolat qui arrive au bon moment »

« Un chocolat nutriceutique »

« Il fallait y penser, oser et y croire! »

« Un travail de recherche »

« Une idée de génie »

« Quelle somme de travail! »

« Omégachoco® Plaisirs Santé »

« Extraordinaire! Le rapport Oméga 6/Oméga 3 est inférieur à 1 »

« Rééquilibre efficacement les rapports Oméga 6/ oméga 3. »

« Naturellement riche en fibres et bon pour le transit intestinal »

La découverte et le voyage avec OMEGACHOCO ® plaisirs Santé. Il a la faculté de réveiller une grande partie de nos sens :


  • La vue : Elle est attirée par la robe du chocolat brillant, comme le reflet du soleil sur l’eau.
  • L’ouïe : La découpe de L’ OMEGACHOCO ® : Plaisirs Santé est claire et franche lorsqu’on brise un carré de ce chocolat.
  • L’odorat : Il cultive un parfum qui excite tout en douceur et finesse.
  • Le goût : L’attaque est pleine de fraîcheur et suave, ses tanins sont légers et son fruité est très frais. Il est vif et souple à la fois, puis long en bouche mais sans aucune agression tout en finesse. Nousressentons ces graines de lins légèrement concassés pour qu’elles nous donnent ses Oméga 3, il s’en dégage un goût léger et agréable et nous ressentons naturellement les fèves de cacao qui ne sont pas mal traitées comme on le retrouve souvent. Ce qui leurs permettent de nous donner tout leurs bienfaits.

L’Oméga 3 s’oxyde facilement mais il est protégé par le grand frère : le CACAO, riche en antioxydants, en polyphénols et en magnésium. Les deux amplifient mutuellement leurs bienfaits.

logoABlogobio-UE

LES BIENFAITS DES OMEGA 3 ET DU CACAO :

Bon pour le coeur, le cerveau et les yeux (oeil sec).

Bon pour le diabète, le cholestérol, l’hypertension.

Bon pour le moral, le stress, les femmes enceintes.

Bon pour les problèmes d’insomnie.

Bon pour les crampes et les inflammations.

Bon pour les problèmes de peau, les ongles cassants.

Régule les symptômes de la ménopause.

Des valeurs nutritionnelles sûres :

Graines de lin BIO libéré et protégé Sans lécithine de soja et sans gluten Cacao fin BIO particulier dans une démarche éthique Sucre de canne BIO Le Cacao et le lin se complètent avec leurs fibres   La passion des hommes et des femmes d’un bout à l’autre de la chaîne : Les producteurs de cacao, les médecins, nutritionnistes …, jusqu’aux consommateurs.

CONSEILS DE DEGUSTATION :


Faire fondre en bouche tout doucement des demi-carrés 1 à 2 minutes minimum, en ce concentrant afin d’éveiller les meilleures sensations de plaisirs (avec la sérotonine).http://www.boutique-chocolat-patissier.com/omegachoco

 

Source : https://neptunya.fr/omegachoco-bio-et-equitable-et-tellement-bon-recommande-par-mr-et-mme-joyeux/

Se soigner avec le chocolat, c’est possible ?

Anti stress, anti-déprime, anti oxydant… Le chocolat est bénéfique pour la santé mais peut-il guérir nos maladie ? La réponse avec Jean Claude Berton artisan chocolatier et chercheur.

Anti stress, anti-déprime, anti oxydant… Différentes études tendent à vanter les effets bénéfiques du chocolat, du noir surtout, sur notre organisme et notre moral. C’est vrai, le chocolat est riche en magnésium, en vitamines, minéraux… Mais tous les chocolats se valent-ils, sont-ils tous bons pour la santé et la ligne ? La réponse avec Jean Claude Berton maître Artisan Chocolatier et chercheur*, créateur de l’Oméga Choco.

Chocolat blanc, chocolat noir, chocolat au lait… Tous les chocolatsne se valent pas et même quand ils appartiennent à une même catégorie. Et on ne parle pas de l’ajout de lait, de graisses, de sucre, d’arômes… Non,  » l’obtention d’un bon chocolat se joue principalement sur le choix de la fève de cacao, de la maîtrise de la fermentation et de la torréfaction. Des fèves de cacao mal fermentées, c’est un chocolatqui s’oxyde, qui perd ses nutriments… Vient ensuite le processus de fabrication : plus il subit de transformations moléculaires, plus la digestion est difficile et l’intérêt nutritionnel pauvre. » Explique Jean Claude Berton

L’Oméga Choco, c’est quoi ?
Jean Claude Berton s’est donc penché sur la question. « L’idée de départ était de créer un chocolat qui conserverait toutes les valeurs nutritionnelles de la fève de cacao ainsi que ses précurseurs aromatiques. A cela s’est ajoutée après quelques années l’envie d’y associer des Oméga 3 (absentes de toutes les autres tablettes de chocolat). C’était à l’époque de la grande mode de la graine de lin. J’ai travaillé le sujet. » continue-t-il.

Guérir avec le chocolat c’est possible ?
« J’ai retrouvé la recette du chocolat que fabriquaient autrefois les pharmaciens : du cacao à 70%, sans adjuvants ni arômes ajoutés et transformation, mais avec l’équilibre idéal entre Oméga 3 et 6. Ce chocolat est profitable à tous. » Il aiderait, selon le chercheur chocolatier, les fumeurs à stopper la cigarette en affinant leur palet, améliorerait la qualité du sommeil des insomniaques grâce à la diffusion de sérotonine. La forte teneur en fibres faciliterait le transit et supprimerait les grignotages (les saveurs sont là et les neurones reçoivent ce qu’ils souhaitent). Il permettrait ainsi la perte de poids. Favorisant une meilleure digestion, il serait bénéfique aux patients souffrants de la maladie de Krone, ou affectés par le cancer …

Des preuves ?
Jean Claude Berton  élabore ses recherches depuis 25 ans mais c’est au contact des consommateurs qu’il a le plus appris. « Les résultats sont observables plus ou moins instantanément selon les pathologies et leur gravité. L’organisme ira puiser ce dont il manque dans l’Omega Choco et plus le problème est aigu, plus les bienfaits sont rapides.

Comment le consommer ?

Quelques carrés par jour sont nécessaires, (à consommer par moitié) : il suffit de les laisser fondre entre la gencive et la joue.
Une cuisson au four détruira les Oméga 3 et si voulez faire fondre le chocolat pour réaliser une fondue, pas de problème pourvu qu’il s’agisse d’un bain-marie.

Ou trouver l’Omega Choco ?
Sur ce site internet

Le chocolat et le chirurgien
Par Heri Joyeux et Jean Claude Berton aux éditions du Rocher.

Source : http://www.plurielles.fr/recettes-cuisine/actus/se-soigner-avec-le-chocolat-interview-du-chocolatier-et-chercheur-8333081-402.html